Le Club des Mauvais Jours (Lady Helen T1) – Alison Goodman

Lady Helen.png

Encore en retard pour vous parler de mes lectures je vous présente quand même une lecture que j’ai achevée en ce début d’année : Lady Helen – Le club des mauvais jours. 

Comme j’écris cet article assez tard, je n’ai plus tous les souvenirs bien en place mais je vais essayer de vous exprimer ce qu’il m’en reste après avoir un peu de recul dessus. C’est peut-être mieux comme ça puisque l’impression sera restée. Quoi qu’il en soit je suis désolé par avance si je suis un peu floue.

Lady Helen est un livre que j’attendais depuis un moment de lire pour plusieurs raisons. La première, je l’avoue est plutôt superficielle : la couverture ! Une beauté pareil ne peut qu’attirer mon petit oeil de faible lectrice. La deuxième : la quatrième de couverture qui m’a intriguée de par l’étrange mix entre une époque à la Orgueil et Préjugé et le monde du fantastique avec des démons etc…  Et finalement : l’époque durant laquelle se déroule l’intrigue qui est assez particulière : surtout quand on sait que le personnage principal est féminin.

Pour ce qui est de l’intrigue et de l’histoire, j’ai eu un peu de mal au départ à rentrer dedans et je ne sais pas pourquoi. Est-ce que ce n’était pas le moment, est-ce que ça a mis trop de temps à se mettre en place ? Bref, en tout cas au début j’ai eu peur de passer à côté mais au bout de quelques chapitres, à force de côtoyer les personnages et de voir l’évolution de l’intrigue je me suis complètement plongée dedans. L’utilisation de certains objets me rappelle un peu l’univers Steampunk et j’aime beaucoup le traitement du surnaturel dans l’histoire. Ils en font juste ce qu’il faut pour que ça reste réaliste et que l’on puisse se dire : ça aurait pu exister ! (enfin pour ceux qui comme moi ont décidé de ne pas grandir et de continuer à croire aux fées… bref !).

Les personnages fictifs se mêlent aux historiques et l’époque et les coutumes sont parfaitement respectées ce qui participe au réalisme de l’oeuvre. Ainsi, notre héroïne principale, Helen, est une jeune femme qui essaye de rétablir l’honneur de sa famille avec une vie bien rangée. Elle n’a rien au départ, ou pas grand chose en tout cas, de l’héroïne badass et volontaire que l’on retrouve aujourd’hui : elle rêve de faire un beau mariage, parle robe, couture et bal. Je ne vous le cache pas, au début elle n’a rien de bien passionnant et ce n’est pas plus mal ! En effet, à l’époque c’était comme ça et son évolution n’en est que plus appréciable puisqu’elle se libère peu à peu de l’emprise que la société a sur elle à ce moment-là. Carlston est également un parfait personnage masculin et je me suis bien attachée à lui… en gros, on peut dire que mon harem de fiction ne fait qu’augmenter. Bref, il a une part de mystère qu’il reste à découvrir et toute l’intrigue qui tourne autour de ce mystérieux personnage, de son passé et des effet que la pratique de leur « art » a sur lui. Tant de chose qu’il reste à explorer et qui me donne vraiment envie de découvrir le deuxième tome ! Les personnages secondaires, je ne vais pas m’étendre dessus même si j’ai beaucoup aimé la femme de chambre d’Helen et le second de Carlston. J’ai hâte d’en apprendre un peu plus aussi sur les autres membres du Club des Mauvais Jours et j’espère une évolution du frère d’Helen même soi je ne pense pas que ce sera pour tout de suite.

Je ne vais pas en dire plus pour ne pas vous gâcher la découverte et je vais retourner à l’attente du second tome.

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensez ? Dites-moi tout ! 

Aurélie

Publicités

8 commentaires

  1. Futile ou pas j’ai totalement flashé sur la couverture aussi alors je te comprends ah ah. je suis contente d’avoir ton avis puisqu’il me tentait ! Le contexte me fait penser à « Une étude en soie » d’E.Holloway et j’avais vraiment bien accroché pour mon 1er steampunk ! Et comme dans ce roman la victime ( bon elle n’a pas disparue pour le coup mais.. ) est une bonne ! Et puis il y a Sherlock Holmes 😉

    La bise !!

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai lu en février et j’ai adoré la manière dont l’auteure mêle les côtés historiques et fantastiques. Les descriptions de l’époque sont très détaillées et tous les personnages m’ont réellement paru crédibles dans leur évolution. J’ai hâte d’en apprendre plus sur Carlston 😉

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ce que j’ai pensé ! On voit qu’elle s’y connait bien 😉 D’ailleurs elle précise dans le livre que c’est une période qui la passionne depuis toute petite et ça se sent ! Et pareil, le mystère Carlston ne fait qu’attiser ma curiosité ! Aurélie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s