Pioche dans ma Wish ! #2

Le premier billet « Pioche dans ma Wish #1 » vous avait bien plu et à nous aussi, du coup on remet le couvert avec le deuxième numéro 🙂

(A priori, ca va devenir un rendez vous régulier, mais on ne sait pas encore si on tiendra un planning (mensuel, hebdo, bimensuel..) pour le moment, c’est à l’envie, quand on a des nouveautés dans notre Wish qu’on a envie de vous partager 🙂 )

Le principe pour ceux au fond qui n’auraient pas suivis 😉 : 5 livres chacune que nous vous présentons, l’idée étant soit de vous donner des idées de lecture, soit d’échanger si vous avez déjà lu un ou plusieurs des livres de la sélection !

Anne :

couv12271947.jpg

Après avoir été violée par son oncle, Hermine S., dite Mimine, se retrouve pensionnaire d’une maison close du quartier des Halles à Paris. Mais, n’ayant ni goût ni talent pour son nouveau métier, elle accepte de devenir la concierge du 62, rue Montorgueuil. C’est de ce poste d’observation qu’elle traverse la drôle de guerre, l’Occupation et la Libération.

Alors oui, je suis désolée, ça commence mal, en même temps, j’adore les drames (même à l’approche de Noel, oui oui..) 

Donc ce bouquin, pourquoi ? Parceque j’adore me plonger dans des récits mettant en scène des gens lambda (le peuple quoi, voire le petit peuple avec un poil de misère en prime) dans des contextes violents (la guerre ici). La petite histoire dans la grande, ca a été vu et revu en littérature, mais ça fonctionne toujours, donc pourquoi se priver, et ce livre, méconnu, a par ailleurs de très bonnes critiques ici et la !

couv25898343.jpg

Quand April Vogt, expert en mobilier, apprend qu´un appartement fermé depuis soixante-dix ans vient d´être découvert à Paris, elle est loin de s´imaginer les richesses et les secrets qu´il renferme. Au milieu des nombreux trésors, April trouve le journal de Marthe de Florian, la très séduisante demi-mondaine qui y vécut en multipliant les amants.

Avec L’appartement oublié, roman qui nous plonge au coeur de la Belle Epoque (période historique très intéressante soit dit en passant, un point en plus pour l’auteur) je change complètement d’ambiance avec un microcosme beaucoup plus mondain que le livre précédent mais qui ne laisse espérer que du bon.

couv18907196.jpg

Durant les cinq premiers jours de novembre 1920, l’Angleterre attend l’arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil et que tant d’hommes ont disparu, cette cérémonie d’hommage est bien plus qu’un simple symbole, elle recueille la peine d’une nation entière. À Londres, trois femmes vont vivre ces journées à leur manière. Evelyn, dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l’armée ; Ada, qui ne cesse d’apercevoir son fils pourtant tombé au front ; et Hettie, qui accompagne tous les soirs d’anciens soldats sur la piste du Hammer-smith Palais pour six pence la danse

Retour aux lendemains de guerre, coté British cette fois, avec ce livre qui promet une très belle bien que triste plongée dans l’après guerre et cette période de reconstruction et de pansage des blessures. Les femmes ont l’air d’être, si ce n’est central à l’histoire, en tout cas très importantes, et encore une fois on est dans un récit d’habitants dans un contexte difficile, donc comme pour le premier roman, une thématique dans laquelle j’aime beaucoup me plonger.

 

couv48130558

Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s’éclaira…
– Le Führer, dit-il d’une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.
Il fit une pause et ajouta :
– Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.
Je le regardai. Il dit sèchement :
– Vous avez l’air effaré. Pourtant, l’idée d’en finir avec les Juifs n’est pas neuve.
– Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu’on ait choisi…

Et bam ! La Seconde Guerre Mondiale encore ! (J’en ai marre de mes gouts de dépressive…) Bon la on est coté Allemand, un livre sorti en 52, une oeuvre dite magistrale qui apparemment enseigne une belle lecon d’histoire en même temps que d’humilité. Donc pour résumer, on a : une histoire forte, une belle plume et un message percutant. Et j’attends quoi pour aller l’acheter du coup ?

couv57196916.png.jpeg

(Je ne vous met pas le résumé, pour ne pas spoiler ceux qui seraient passés à coté du phénomène livre et TV)

Alors, le tome 4 du trône de fer… Je l’aurais acheté il y a des mois SI et seulement SI les éditions J’ai lu n’avait pas fait une belle connerie, celle de décider de changer les couvertures des intégrales ! Du coup, je me retrouve avec les trois premiers livres en couvertures HBO et pas moyen de trouver les autres (notamment le 4) et il est hors de question que je continue la suite en couverture d’illustrateur (même si elles sont très belles) parceque sinon tout serait dépareillé et c’est débile.

(D’ailleurs, je me suis renseignée sur le sujet et en fait c’est pire : les éditions j’ai lu ont d’abord sorti une première édition de la saga avec des couvertures illustrées, puis suite au succès de la série HBO, ils ne se sont pas gênés pour arrêter l’édition illustrations (en plein milieu aussi sinon c’est pas drôle) et passer aux couvertures HBO. Et cette année, ils font la même en arrêtant d’éditer les HBO et en repassant aux illustrés…. Moi j’appelle ça me foutre de la gueule du monde, m’enfin..)

Bref si une bonne âme passe par la et saurait ou trouver la suite avec les couvertures HBO, je prends ! Même en occasion, même si c’est loin et que je paye pleins de frais de port (enfin, raisonnable quand même hein..:p ) Cette saga me manque trop !

Aurélie : 

 

couv7729516.jpg

Nous sommes en 1919. Un bateau quitte l’Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration.
C’est après une éprouvante traversée de l’Océan pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leurs futurs maris. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui auquel elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.
À la façon d’un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leurs misérables vies d’exilées… leurs nuits de noces, souvent brutales, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l’humiliation des Blancs… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre et la détention dans les camps d’ internement – l’État considère tout Japonais vivant en Amérique comme traître. Bientôt, l’oubli emporte tout, comme si elles, leurs époux et leurs progénitures n’avaient jamais existé.

Un roman pas très joyeux mais dont le thème m’intéresse beaucoup ! Je trouve que c’est un aspect de cette période qui n’a pas été beaucoup exploité et j’aimerai vraiment en apprendre plus. L’histoire a l’air magnifique et ce livre m’attire depuis plusieurs mois maintenant !

couv53159313.jpg

 

Elle se prénomme Mary Jane.
Dix-sept ans à peine et déjà un destin hors du commun : habillée en garçon depuis son plus jeune âge, maniant aussi bien le fleuret que l’alexandrin, elle a été élevée comme un lord, au nez et à la barbe de sa riche et puissante grand-mère. Mais en cette année 1696, il existe peu de place pour les histoires merveilleuses dans la capitale anglaise : devenue brusquement orpheline, elle-même menacée car détentrice d’un objet menant à un fabuleux trésor, l’intrépide Mary doit s’enfuir, direction Douvres.
Après une escale chez une sulfureuse espionne, elle embarque à bord de La Perle, majestueuse frégate corsaire qui va déterminer le reste de sa vie…

Je pense que je n’ai pas besoin d’expliquer énormément pourquoi ce livre me dit tant : Une femme pirate ! Rien que ça, je dis oui direct et j’ai vraiment envie de m’y plonger. J’ai bien envie d’histoires de pirates en ce moment et celle-là m’intéresse plus particulièrement. Bref, j’ai hâte de voir à quoi ça peut bien ressembler et donc il me fait bien envie !

couv36328611.jpg

 

An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia.
Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne.
Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui.
Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution.
Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.

Des années maintenant que je tourne autour de celui-là et que j’hésite à le prendre parce que la suite n’est toujours pas parue après plusieurs années d’attentes (6 ans je crois ?). Bref, toujours est-il que je n’en entends que du bien et que j’aimerai à mon tour le découvrir et donc franchir le pas jusqu’à la caisse ! L’histoire et les personnages, tout à l’air intéressant et j’ai vraiment envie d’y jeter un œil !

couv52439193.jpg

 

La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure, d’un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l’Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d’Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi… S’appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu’un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l’amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s’extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l’un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l’histoire de l’Occident. Eternelle histoire d’amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l’exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n’aurait jamais existé.

Cette série là, c’est l’enthousiasme de la youtubeuse Margaud Liseuse qui m’a fait l’ajouter à la wishlist. Quand j’ai vu qu’ils en faisaient une intégrale et qu’elle n’était pas excessivement cher pour une intégrale…. Et bien je me suis dit qu’il serait peut-être temps de l’ajouter à ma PAL ! J’aime beaucoup l’idée que l’accent soit fait sur les personnages féminins des légendes arthuriennes et j’aimerai bien voir ce que cela donne au final ! Bref, celui-ci me fait de l’œil avec beaucoup d’appui !

couv4728896.jpg

 

« Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l’occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d’attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. » Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d’Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l’esprit et le style empreints d’humour s’avèrent sans pitié pour les imbéciles. Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d’une expédition à la recherche des dragons de Vystranie…

Bon alors celui-là…. Mais vous avez vu cette couverture ?! Si j’ai bien compris c’est à mi-chemin entre la fantasy et le steampunk et ça parle de créatures fantastiques quoi… Bref, il y a tout pour que je craque seulement… Et bien seulement j’ai vu le prix entre temps et… et bah pour un seul volume, ça coute bien cher donc j’avoue que mon enthousiasme s’est quelque peu refroidi… et puis entre lui et Alice de l’autre côté du miroir de Benjamin Lacombe qui va sortir dans la semaine, je désespère de ne pas être riche ! Ahah !

 

Et vous quels livres vous font très envie en ce moment ?

Anne et Aurélie

Publicités

4 commentaires

  1. Pas mal du tout, beaucoup de livres sur le thème de la guerre pour Anne je présume ?!

    J’aimerai bien lire « le chagrin des vivants », et « certaines n’avaient jamais vu la mer… » je pense que ces livres méritent le détour…je vais me les noter dans un coin.

    De mon côté, j’ai lu le tome 4 de Games of throne, rien à dire, je suis fan de toute façon ^^. Parfois j’ai peur de confondre entre ce que j’ai lu et ce que j’ai vu dans les séries. En tout cas il faut partir du principe que l’œuvre écrite est l’originale et qu’elle est très différente de la série. Les histoires sont parties dans deux directions différentes dès les tomes précédents, et encore plus dans le tome 4.

    J’ai également lu « la voie de la colère », tu peux te lancer sans hésitez. Même si la suite n’est pas sortie, il peut se lire en tome unique. Il y a une « vraie » fin, que j’ai aimée d’ailleurs.
    Les personnages sont bien travaillés, l’univers (sombre) posé de façon très réaliste (je me suis vu dans l’ambiance de la première bataille de Gladiator dans la première partie du livre), je me suis laissée happée alors que je n’en attendait pas tant.

    Je viens de finir « La femme de l’allemand » de Marie Sizun, un petit roman après guerre, très immersif, à lire !
    je ne vous en dirai pas plus, il faut le découvrir tel que.
    Après les fêtes, je vais repartir dans l’univers d’Anne Rice et ses vampires, car j’ai été gâtée pour Noël (on m’a offert les livres manquant dans ma collection noir et rouge)!

    Aura-t-on un petit article pour connaitre les cadeaux littéraires que vous avez reçus pour Noël ?

    (PS : moi non plus je ne vais pas atteindre mon challenge de cette année, c’est sur !…)

    A bientôt,

    K

    Aimé par 1 personne

    • Salut K ! Pour « certaines n’avaient jamais vu la mer », le thème m’intéresse beaucoup, et je pense que je le lirai assez vite ! La voie de la colère fait aussi partit des livres autour desquels je tourne pas mal et ce que tu me dis me rassure pas mal, je vais donc sûrement me lancer cette année 😉

      En effet tu sembles avoir été gâtée ! Pour les cadeaux de Noëls, peut-être même si je n’ai personnellement pas eu beaucoup de livres, pourquoi pas ? à voir 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s