Les disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir #2) — Christelle Dabos

La Passe Miroire #2.png

 

Et voilà… me voilà maintenant désespérément frustrée et en pleine torture face au temps qu’il me reste à attendre. Bon, vous l’aurez compris, j’ai terminée le deuxième tome de la Passe-Miroir et c’est à nouveau un énorme coup de cœur ! Je vous invite à trouver ici mon avis sur le premier tome : Les fiancés de l’hiver.

Sans même parler encore une fois de cette merveilleuse couverture, hein ! Parce que oui, elle est merveilleuse cette couverture et elle va tellement bien avec le roman en lui-même. Ce petit bijou est dans ma PAL depuis fin juin et je me suis retenu jusqu’au début du mois de septembre pour le lire. Je ne sais d’ailleurs pas comment j’ai tenu vu mon envie de le dévorer, mais je ne voulais tellement pas me gâcher la lecture que j’ai attendu d’être assez disponible pour m’y plonger.

J’ai retrouvé avec le plus grand bonheur Ophélie, Thorn et les autres personnages du roman. Encore une fois l’univers est prenant et parfaitement construit. Je m’émerveille encore devant les détails plus magiques les uns que les autres de ce monde d’arches et de ses habitants. On sort un peu de la Citacielle pour découvrir un autre aspect du Pôle. Je souligne d’ailleurs ici que le mélange entre la magie et l’univers steampunk de cette saga me donne régulièrement des paillettes dans les yeux.

Dans ce tome-ci nous allons donc suivre Ophélie à la cour et enfin en apprendre plus sur Farouk, ce fameux esprit de famille bien mystérieux. Beaucoup de choses dans ce volume, tellement d’ailleurs que je ne sais pas de quoi vous parler sans vous Spoiler ! Je vais donc me contenter de vous dire que ce tome marque un nouveau tournant dans l’histoire et qu’on avance bien dans l’intrigue des arches et l’histoire des esprits de familles.

Mais ce qui m’a le plus marqué dans ce tome c’est l’évolution des personnages en eux-mêmes. Ophélie prend de l’assurance et ne fait que monter en puissance. Peu à peu elle prend son envol pour enfin se rendre compte que sa position n’est pas si mauvaise que cela. Je l’aimais déjà beaucoup avant, mais mon affection pour ce personnage ne cesse de grandir et j’ai hâte de voir ce que la suite va donner. Mais la plus grosse des révélations ici c’est bien évidemment Thorn. Ce personnage mystérieux qui m’a tout de suite plu (enfin dès le premier tome pas les premières apparitions) mais qui paraît tellement antipathique aux autres personnages se dévoile réellement ici et là je dois l’avouer c’est à nouveau un coup de cœur. Je ne sais pas comment l’expliquer mais ce personnage fait naître en moi une véritable bulle d’affection qui me donne simplement envie qu’il lui arrive quelque chose de bien. Sa relation avec Ophélie avance elle aussi petit à petit mais sûrement et elle en est d’autant plus poignante. Je peux le dire sans crainte : c’est sûrement un de mes couples de roman favori ! Tout est dans l’apprentissage de l’autre. Ce n’est pas le coup de foudre mais l’affection va avec la connaissance de « qui » est réellement l’autre.

De même Berenilde a pas mal évolué aussi. Elle est loin celle qui jouait les garces jalouses et l’enfant gâtée. Elle semble avoir pris en maturité et se révèle être une véritable figure maternelle pour Ophélie et même une amie pour la tante Roseline qui est toujours aussi amusante.

Renard et Gaëlle me plaisent toujours autant également ! Entre la nihiliste badass et le rouquin joyeux et chaleureux un peu bourru, je ne peux qu’adorer et avoir beaucoup d’affections pour eux.

Et cette écharpe quoi ! Personnage à part entière l’écharpe d’Ophélie me fait rêver à chaque fois. Le pouvoir des animistes me fait autant rire qu’il me fait rêver. Que ce soit leurs expressions que je pense ressortir régulièrement maintenant (comme par exemple : « Dans quelle soupière as-tu encore été mettre les pieds ») à ces objets qui ont une vie propre. Des lunettes qui changent de couleur à cette merveilleuse écharpe qui tient lieu d’animal de compagnie et de compagnon à Ophélie je suis transportée.

Et enfin, cette intrigue qui ne fait que monter en intensité et qui devient de plus en plus intéressante pour finalement aboutir sur…. ÇA ! La fin du tome est vraiment horrible et c’est une véritable torture pour moi d’attendre le prochain tome ! Mais comment je vais faire pour attendre fin 2017 si j’ai bien compris ! Un an, voir un peu plus avant de pouvoir m’y replonger… Enfin bref, vous devez me prendre pour une hystérique à la fin de cette chronique mais je réagis un peu à chaud pour le moment.

Quoi qu’il en soit je ne peux vous dire qu’une seule chose : Lisez-le si ce n’est pas fait parce que vous passez à côté d’une petite perle ! Merci Christelle Dabos, pour me faire autant rêver avec ce livre.

Comme toujours, n’hésitez pas à venir donner votre avis plus bas ! Quel que soit le commentaire, c’est toujours sympa à partager !

Aurélie

Ce roman rentre dans le cadre du challenge des Sagas 2016.

Publicités

6 commentaires

  1. J’ai uniquement survolé ton article comme je ne l’ai pas encore lu ! J’ai terminé le premier tome au mois de juin et j’avais a-do-ré ! En tout cas tu as l’air de l’avoir apprécié ce qui me donne encore plus envie de le lire (et j’ai vu quelques remarques positives sur Thorne – j’ai un faible pour les boys froid et distant mdr)

    Aimé par 1 personne

    • Non mais Thorn est juste tellement exceptionnel ! Je pense que je pourrais l’épouser sans soucis ! Ahah Mais franchement, je ne sais pas quoi te dire entre : « Lis-le tout de suite ! Comment peux-tu attendre ?! Il est tellement génial !!! » ou « Non, non, non attends autant que tu le peux ! Et savoure-le à un moment plus proche de la sortie du tome trois ! » Parce que franchement, il est tellement exquis à dévorer… mais c’est aussi tellement dur d’attendre la prochaine part après !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s