Le Voleur de Coeur de Rawia Arroum

 

Le Voleur de coeur.png

 

Titre original : Le voleur de coeur

Genre : Fantastique

Éditions : Michel Lafon

Nombres de pages : 395 pages

 

Pour commencer je voudrais remercier les Éditions Michel Laffon pour m’avoir envoyé ce roman en partenariat et à Livraddict pour avoir rendu cela possible ! C’est mon premier partenariat et je voulais vraiment le recevoir. Pourquoi ? La première chose qui m’a frappée était la couverture que je trouve vraiment attirante puis le titre « Le Voleur de Coeur » m’a littéralement interpellé et quand j’ai lu le résumé je me suis dit : « Celui-là, je veux absolument le lire ! ».

Une histoire et un univers qui se promettait d’être originale puisqu’il développe un monde où la musique tient une place prédominante au point qu’elle est devenue religion et même un organe vital. J’ai étais transportée dans ce monde plein de poésie où la musique est traitée de façon intéressante. Le contrat posé par l’auteur est tout à fait rempli ! En plus de petites citations venant de chansons de groupe ou chanteur pop-rock qui rappellent de bons souvenirs et/ou vous donnent envie d’aller les réécouter, la magie de ce monde fait qu’on en entend presque la musicalité des instruments, ces « mélo-âmes » dont l’idée et le concept m’ont tout simplement ravie. Les traditions et autres aspects de leur culture m’a permise de bien m’ancrer dans l’univers que l’auteur voulait nous faire découvrir.

Autre grande surprise pour moi : le personnage principal masculin. Habituée aux personnages masculin mystérieux, un peu froid ou rigolo mais très courageux etc… Bref, l’exemple même du fantasme féminin… (et oui moi-même j’y succombe, je l’avoue !) je ne m’attendais pas à suivre quelqu’un comme Dylan ! Je vous le dis tout de suite, je ne me suis pas attachée au personnage qui m’agaçait parfois mais qu’est-ce que j’ai été heureuse de voir un personnage aussi original ! En effet, enfin un vrai antihéros ! Pas le mec sarcastique mais beau à tomber et plein de charisme : non ! Là, Dylan est peut-être beau garçon, mais il est lâche au possible (petit spoiler) au point même qu’il fait dans son pantalon ! (comble du non sex-appeal) (fin du petit spoiler), il est égoïste, égocentrique et bourré de tout un tas d’autres défauts qui le rendent, pour le coup, vraiment unique. C’est un peu la « chiffe molle » qui est habituellement plutôt le personnage comique au second plan et je trouve intéressant l’idée de l’avoir placé au premier. Pour le coup, il est réellement embarqué dans une aventure contre son gré et s’il pouvait l’éviter, il le ferait sans aucune hésitation. Je pense qu’une des choses qui m’a le plus énervée avec lui aussi c’est son côté trop « cul-cul la praline». On est dans la tête du personnage et du coup dès qu’il pensait à sa copine, au bout d’un moment, j’avais envie de le secouer et/ou de lui mettre des claques. Pourtant assez fleur-bleue et sensible, j’ai horreur de la mièvrerie, niaise et guimauve et Dylan était vraiment en plein dedans. Bref, heureusement ça s’arrange avec le temps et j’ai même eu une agréable surprise au cours de ma lecture.

Les autres personnages, eux, sont plutôt attachants au fur et à mesure que l’on avance dans le livre. Le problème, c’est que je ne peux pas vous en dire trop sans vous en révéler un peu trop, mais rien que pour ce mystère constant autour d’eux et cette évolution ça vaut le coup de lire ce livre !

Ce qui me mène à l’intrigue au cours de laquelle on passe de la simple admiration de l’univers que l’auteur créé à la tension et ce sentiment d’être complètement perdu ! Tout comme Dylan, on ne comprend pas ce qu’il se passe autour de ses proches ainsi que face aux différents phénomènes étranges se déroulant autour de lui. On ne sait plus à qui se vouer et petit à petit l’auteur met en place un Twist que je n’avais pas vu venir jusqu’aux premiers indices de celui-ci. Elle m’a bluffée là-dessus, je le reconnais ainsi que sur la nature de certaines relations comme celle existant entre Dylan et Ethan, son meilleur ami, qui est pleine de profondeur quand on y pense et pleine de mystère. (SPOILER) Je pense d’ailleurs qu’ils sont amoureux de l’un de l’autre parce qu’il y a vraiment une grosse ambiguïté ! (Fin de SPOILER)

Mais voilà, il fallait qu’il y ait un mais et je dois dire que malheureusement j’avais bien deviné la fin du roman. Enfin, pas tout, mais une grande partie à commencer par celle de l’intrigue principale. Mais, ça n’aurait pas été un problème si tout ne s’était pas accéléré pour finalement devenir brouillon. Je ne sais pas si c’est parce que le livre est finalement trop cours ou s’il aurait fallu mieux répartir les temps avant et après qu’il parte en quête, mais c’est vraiment dommage. Comme tout devient brouillon, il est du coup plus difficile de compatir à certaines actions et/ou peines des personnages et on se retrouve à regarder le tout avec un certain détachement. Les idées étaient pourtant très bonnes, et je le conseillerai quand même au vu des bonnes notes qu’il a reçues sur livraddict ou même simplement pour cet univers original et poétique mais la fin m’a laissé sur ma faim. d’autant plus que l’auteure, nous fait une fin très ouverte et qui laisserait tellement penser à une suite que j’ai été encore plus perdue en refermant ce livre.

Bref, un univers et des choix d’écritures de l’histoire et des personnages originaux. Un roman qui aurait été encore meilleur si la fin était moins abrupte et moins brouillonne. Je reste un peu sur un sentiment étrange malgré une bonne prise à l’intrigue et à l’univers. Ce n’est donc pas un coup de coeur, mais un bon moment de lecture quand même.

Aurélie

Publicités

4 commentaires

  1. C’est drôle j’ai exactement eu le même sentiment que toi en lisant Le dernier brûleur d’étoile (prix de l’imaginaire 2015) : une super idée, un super univers mais qui laisse le sentiment que le livre aurait pu être bien plus, une déception… Si je croise ce livre je me laisserai tout de même tenter, c’est rafraichissant d’avoir des univers avec de nouveaux concepts.

    D’ailleurs, je ne sais pas si un de vos followers l’a lu, mais la Horde du Contrevent d’Alain Damasio est top et vraiment à part. Il a basé le monde de son livre sur le vent ! En revanche il faut s’accrocher, un seul tome mais un pavé ! Ce livre m’a embarqué dès la première page, alors qu’il est parfois difficile de s’y retrouver, les personnages ayant chacun un signe distinction, la narration est différente des histoires habituelles.

    K

    Aimé par 1 personne

    • Je ne sais pas si les autres l’ont vu mais en tout cas je suis contente de recevoir tes conseils 🙂 Je me laisserai peut-être tenter par la horde du vent mais du coup tu me fais peur pour le brûleur d’étoile ! Enfin comme toi je me laisserai peut-être tenter 🙂 Comme tu dis, c’est toujours intéressant de trouver de nouveaux univers ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s