22/11/63 – Stephen King

221163.png

 

Titre original : 11.22.63

Genre : Thriller, Fantastique.

Éditions : Le livre de poche

Nombres de pages : 1044 pages

 

L’arrivée de la série avec James Franco, m’a encouragée à lire le mois dernier 11/22/63 de Stephen King. Ce petit (énorme) pavé trainait dans ma PAL depuis au moins juillet dernier et je dois avouer que même s’il m’attirait, j’avais un peu peur de le démarrer. Pourquoi ? Pour sa taille imposante tout simplement. Je commence un peu à connaître Stephen King maintenant (tout du moins son écriture, on ne prend pas encore le thé et les muffins ensemble) et j’avais peur de me perdre dans des longueurs au milieu d’un roman de plus de mille pages et surtout cette angoisse du pavé et de son ineluctable question : « Et si ça ne me plaît pas ? ». Mais avec la série qui approchait et que j’avais vraiment envie de voir rapidement, je me suis lancée dans la lecture pour ne pas risquer de le laisser prendre la poussière dans ma PAL trois ou quatre années dans ma bibliothèque.

Pour ce qui est de me plaire, j’ai finalement était rassurée. Comme toujours, l’auteur arrive à nous emporter dans l’histoire. On se prend rapidement d’affection pour le héros, Jake, qui a des principes, des failles et le caractère du bon gars qu’on aimerait bien avoir comme ami. Même si dès le départ il se présente comme une personne qui ne pleure pas souvent, voire jamais, on ressent à travers ses pensées toute la compassion et l’humanité qu’il a en lui. On prend donc plus de plaisir à le suivre dans son combat pour combattre le passé et sauver Kennedy.

L’intrigue était bien menée, pas trop simple et j’ai beaucoup aimé cet affrontement entre Jake et cette entité qu’on appelle le « passé » et qui va tout faire pour l’empêcher de le changer. Ce n’était pas aussi simple que : je vais décider donc je vais faire. Non, Jake va se démener devoir être inventif et échapper à tous les imprévus et les obstacles sur son chemin et n’y parviendra pas forcément toujours. Les personnages qu’il rencontre son, eux aussi, vraiment attachants et ont chacun leur petite histoire mise en valeur dans le récit.

Les thèmes abordés sont également vraiment bien traités que ce soit le voyage dans le temps et la question : « Est-ce vraiment bien de vouloir changer le passé ou doit-on tout laisser se dérouler sans rien faire ? ». Qui ne s’est jamais dit « Ah si j’avais fait ceci ou cela, ce serait tellement mieux ! » ? Et bien Stephen King prend un parti intéressant pour nous prouver que parfois il se pourrait qu’on ait raison mais que ce ne serait pas forcément toujours le cas et que même les plus petits changements peuvent avoir des conséquences qui ne seront pas forcément bonnes. Autre thème important : les années 60 ! Une décennie qui m’a beaucoup intéressée mais je n’avait encore jamais lu de roman qui se déroulait à cette époque et Stephen King a clairement rempli le contrat ! Il connaît merveilleusement bien son sujet et ça se sent. On est plongée dans ces années-là, des marques de nourritures à la décoration jusqu’aux bâtiments et magasins qui existaient u n’existaient pas à l’époque !

Mais voilà, ce livre n’est quand même pas un coup de coeur pour au moins deux raisons. La première c’est les GROSSES longueurs qu’il y avait parfois… souvent en fait ! J’ai failli sauter plusieurs pages parce que l’histoire n’avançait vraiment pas et je me suis parfois ennuyée devant et je plaide coupable d’avoir quand même lu certains passages en transversal parce que ça devenait vraiment beaucoup trop lent.

La deuxième raison, c’est que j’ai été déçue de voir que Stephen King n’explorait pas vraiment toute la mythologie de la théorie du complot autour de l’assassinat de JFK au contraire de la série qui, elle, va un peu plus sur ce terrain-là. J’aurais préféré que même si finalement elle n’avait rien à voir avec ça on ait au moins exploré cette possibilité du complot avec la CIA impliquée.

Bref, un livre à l’histoire prenante avec des personnages attachants dans un univers bien défini avec des enjeux intéressants mais dont les longueurs empêche le coup de coeur pour moi. Dommage parce qu’il est vraiment très bon !

Côté série, je vous la conseille grandement ! Même si elle ne respecte pas totalement le livre, l’âme reste la même et les raccourcis sont compréhensifs pour une adaptation d’un livre à un média tel qu’une série télévisé. Elle est entièrement disponible et si vous voulez la regarder c’est un bon moment à passer 🙂

 

Et vous qu’en avez-vous pensez ? Avez-vous envie de lire ce livre ? Avez-vous vu la série ? Comptez-vous lire le livre, voir la série ou peut-être les deux à la fois ? N’hésitez pas à partager votre avis ! 

Aurélie

Publicités

6 commentaires

    • Je suis ravie de ne pas être la seule à penser ça sur les longueurs !
      Pour la série, maintenant que tu le dis c’est vrai qu’ils auraient peut-être pu en faire plus mais je pense qu’ils se sont pas mal débrouillé quand même dans cette adaptation du roman. Sans dénaturer complètement l’histoire, ils ont rendu une série vraiment sympa !

      J'aime

  1. Hey, je me suis lancée dans le pavé, la semaine dernière… j’arrive péniblement à avancer, même si l’écriture est bonne. Comme tu le dis, les personnages réalistes, l’auteur nous emmène dans l’ambiance sixties de la campagne américaine. Cependant, je me lasse un peu, je ne sais pas vraiment pourquoi, je me demande même si je ne vais pas le rendre a la bibliothèque sans le lire en entier… Je doute d’autant plus que j’ai lu Revival de Stephen King il y a environ 2 mois (que j’ai lu jusqu’au bout) et que ce livre également ne m’a pas conquise, je l’ai trouvé plat… alors que je partait en toute confiance avec cet auteur et les promesses de la préface…

    K

    Aimé par 1 personne

    • Coucou K,
      Je comprends totalement ton impression. La lenteur des actions font que c’est souvent lassant à lire et comme je le disais dans ma chronique, j’ai bien faillie le refermer et le refermer plusieurs fois. Courage et tiens-moi au courant de ce que tu auras décidé 🙂

      Aurélie

      J'aime

  2. Je l’ai rendu… ce n’est pas bien, je n’aime pas ça mais parfois rien ne sert de forcer…. Je pense essayer un des premiers livres de Stephen King. Est ce que « ça » ou « Simetierre » font-ils vraiment peur ? Je ne voudrais pas m’endormir avec une hachette sous mon oreiller 🙂 !

    K

    Aimé par 1 personne

    • Tu as bien fait en effet rien ne sert de se forcer 😉 Pour « ça » il parait qu’il fait bien peur et « simetierre »je ne l’ai pas lu non plus et j’ai eu de retour. Mais un qui est pas mal sans être effrayant il y a « Carrie » que je peux te proposer et « Shining » légèrement angoissant à certains moment mais je n’avais pas peur de m’endormir non plus ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s