Le facteur sonne toujours deux fois de James M. Cain #19

Lefacteur1.png

Genre : Policier, Drame

Pages : 151

Lorsque je suis tombée sur ce petit roman, il ne m’a pas fallu deux minutes pour me décider ! D’abord, le titre me parlait. Pour moi « Le facteur sonne toujours deux fois » est d’abord le titre d’un vieux film du cinéma hollywoodien en noir et blanc des années 40 avec la mythique Lana Turner ! 

C’est donc avec surprise que j’ai appris que ce film avait bien été adapté d’un livre du même nom. Bref, tout ça pour dire que hop, il a atterri dans mon panier sans aucune hésitation 🙂 

Ensuite, le résumé m’intriguait beaucoup, il faut avouer que l’intrigue de départ -Deux amants unis dans le crime du mari –  ressemble beaucoup à Thérèse Raquin de Zola. Si le pitch de départ est le même, les similitudes s’arrêtent la !

C’est donc une histoire bien différente que je m’apprêtais à lire, mais très bonne aussi, avec une fin absolument grandiose qui m’en a mis pleins les yeux ! 

Dans la Californie des années 30, Franck, un vagabond épris de routes et de liberté rencontre au hasard des chemins, Nick Papadakis et sa femme Cora. Franck accepte de rester travailler pour Nick car Cora l’attire plus que de raison; et la raison, ils vont tout deux en manquer puisqu’ils s’engagent à corps perdu dans une liaison aussi torride qu’amorale.

Leur souhait est très clair dès le début, Nick doit mourir car alors, ils pourront vivre leur passion sans jamais plus se cacher.

Car c’est bien de passion et non d’amour dont il est question dans ce livre, tout du moins au début du roman. Une passion d’ailleurs qui commence très rapidement- et très sauvagement- et dont j’ai déploré le manque de détails- attention, je ne demandais pas de descriptions de leurs ébats- d’ailleurs cette partie la est sous entendue avec beaucoup de finesse et de pudeur- mais plutôt du début de leur relation qui est passé sous silence de façon abrupte, presque en forme d’ellipse bien que ce n’en soit pas une. On passe de leur rencontre à leur liaison en une fraction de seconde !

Alors je veux bien que ce soit un roman et que la passion charnelle soit évidente entre les deux mais quand même, j’aurais bien voulu en savoir un peu plus sur le pourquoi du comment de leur attirance réciproque, histoire d’un peu m’attacher à eux et à leur histoire, au lieu de les prendre pour des bêtes sans coeur, vous voyez ?

D’un autre coté, je pense vraiment que c’était délibéré de la part de l’auteur de nous les présenter comme tel, car effectivement la fin n’est est que plus intense, étonnante, et marquante. 

La fin d’ailleurs ! Après toute une partie, assez pénible il faut bien le dire, ou les deux jeunes amants se retrouvent au tribunal et ou je n’ai pas compris la moitié de ce qu’il s’y passait.. Il faut dire que le point de vue interne utilisé pendant la totalité du roman, ne nous renvoie qu’à la vision de Franck et Franck étant lui même enfermé, ignorant de la tournure de l’enquête et perdu quand à l’issue du procès, le lecteur l’est aussi.

Cette partie légèrement inintelligible passée donc, on se retrouve devant les 70 dernières pages du roman. Entre drame, disputes, déclarations et retournement de situation, la dernière partie est absolument captivante et terriblement triste et émouvante. C’est à ce moment-la qu’on comprend enfin tout l’amour qui lie les deux personnages. Un couple damnée d’avance, condamné à l’echec, des amoureux tragiques, des amants aux destins fatals. C’est un vrai condensé d’émotions, et j’ai été tour à tour satisfaite puis horrifiée, triste, emphatique et choquée quoiqu’admirative de la tournure que prenait les événements. 

Evidemment, le titre prend tout son sens dans les dernières pages, donnant toute son intensité et sa complexité au roman. Un couple que finalement, on ne peut pas se résoudre à détester quand bien même notre sens moral nous le soufflerait. Car oui, j’ai fini par m’attacher à ce couple de meurtrier et l’auteur finalement est arrivé à transformer une histoire de meurtre en histoire d’amour.

Une vraie belle découverte. Peu de pages mais l’émotion au rendez-vous et un auteur qui, avec des phrases simples et très peu descriptives arrivent à nous plonger dans les méandres d’une passion amoureuse et tumultueuse à la finalité courue d’avance. Vraiment très beau !

 

Anne. 

EnregistrerEnregistrer

Publicités

4 commentaires

  1. […] On termine ce top avec un grand classique du cinéma. Pour moi, pas un policier, malgré ce qu’en dit Folio ! Ultra sensuel et quasi érotique, mais aussi brutal et destructeur, une aventure torride et qui laisse dès le début présager le pire. On s’y attend, certes mais la fin n’en est pas pour le moins facile. C’est très psychologique sous des dehors très « hollywoodiens » et c’est surtout un message très fort sur la fuite en avant et l’inexorable. Détails ici  […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s