TAG – Women’s Day Awards

TAG Women's day Awards.png

En clin d’oeil à la journée de la femme ( le 8 mars ) et aux cérémonies des Césars et Oscars qui se sont déroulées respectivement le 26 et 28 février dernier, nous avons décidées de vous offrir un TAG version palme d’or ou awards célébrant les personnages féminins romanesques aux traits de caractères les plus marquants !

Nous vous souhaitons donc la bienvenue à la cérémonie officielle de remise de prix ! 

1- Qui a dit que les femmes n’avaient aucun humour ? Ce personnage-là vous a pourtant fais rire à gorge déployée et vous avez encore le sourire rien qu’en pensant à ses réparties, ses frasques ou les situations rocambolesques dans lesquelles elle se met.

L’award de la « Rigolote » est attribué à…

couv67262337.jpg

Anne : Bridget Jones ! Personnage éponyme du roman d’Helen Fielding !

Pour son naturel, ses emmerdes journalières, son addiction à la cigarette et au vin, pour sa peur de finir seule mangé par son berger allemand, pour ses questionnements existentielles sur les petites culottes. Parcequ’elle m’a fait mourir de rire avec ses problèmes de trentenaire angoissée. Un personnage incontournable de la littérature Chick Lit et la meilleure de toutes ! 

71I52CuQbWL.jpg

Aurélie : Julie, l’héroïne de Gilles Legardinier dans Demain j’arrête ! Curieuse et maladroite, il ne fallait pas plus de traits de caractère pour en faire un personnage haut en couleurs et qui m’a vraiment fait rire devant mes pages. Une héroïne qui enchaîne les gaffes et les maladresses au point de se mettre dans des situations hilarantes ! Un concentré de bonne humeur.

2- Parce que les femmes ne sont pas seulement bonnes à faire les potiches et ne parlent pas que de talons hauts, il y en a qui vous impressionnent par leur culture, leurs connaissances ou leur parfaite façon de réfléchir en toute circonstances. Celle-ci est un rat de bibliothèque ou simplement un génie mais elle ne parle jamais pour ne rien dire et son esprit brillant vous a particulièrement frappé !

L’award de l’ « Intello » est attribué à …

couv44042690.jpg

Anne : Hermione Granger dans Harry Potter de JK Rowling ! Je voulais trouver quelqu’un d’autre pour ne pas tomber dans la facilité mais après avoir fait le tour de ma bibliothèque, il a bien fallu que je me rende à l’évidence 🙂 C’est Hermione et puis c’est tout ! :p

9782253164258.jpg

Aurélie : Diana Bishop dans le livre perdu des sortilèges. Il était difficile de ne pas citer Hermione, mais Diana n’a rien à lui envier. Jeune femme indépendante et historienne spécialisée dans les manuscrits alchimistes, elle passe sa vie à la bibliothèque quand elle ne fait pas des conférences ou ne donne pas des cours à l’université d’Oxford. Elle parle plusieurs langues dont un peu de français et de latin et possède une culture littéraire et historique vraiment impressionnante ! Bref, j’admire !

3- Mais bien sûr, on ne peut pas toute être futée et celle-ci n’a clairement pas inventé l’eau chaude ! Vous avez eu envie de lui donner des gifles tant elle était idiote ou simplement de la secouer face à ses choix ou ses attitudes de bocal vide…

L’award de la « Cruche » est attribué à …

couv21986184.gif.jpeg

Anne : Emma Bovary dans Madame Bovary de Gustave Flaubert !

Parceque pour moi, au delà de la jeune femme désabusée et déçue par la vie, elle est tout simplement égoïste au possible, préférant son petit plaisir personnel au bien-être de ceux qui l’entourent (notamment sa petite fille). Ne faisant que des mauvais choix, elle attire et se complait dans son malheur. C’est une petite fille gâtée qui ne grandira jamais et Flaubert lui-même disait qu’il détestait cette héroïne qui n’en est pas une 🙂 

1312958-Gustave_Flaubert_Madame_Bovary.jpg

Aurélie : Et bien tout comme Anne, pour moi Mme Bovary est la cruche ultime. Il faut dire qu’elle a été écrite pour être comme ça mais c’est quand même terrible à lire. Je ne la supportait pas et j’avais envie de la secouer comme un prunier pour la réveiller tellement elle s’enfermait dans son idéal de roman à l’eau de rose et qui continue de plonger parce qu’elle n’est pas capable d’apprendre de ses erreurs. Je n’ai jamais fini ce roman en grande partie pour cette raison.

4- Espèce d’hybride entre la femme et l’enfant, elle navigue constamment entre deux âges. Esprit de femme capturée dans un corps d’enfant ou femme au syndrome de Peter Pan, vous l’avez trouvée étrange, drôle ou malsaine…

L’award de la « Femme-Enfant » est attribué à…

couv40099016.gif.jpeg

Anne : Lolita ! Personnage éponyme du roman de Vlamidir Nabokov !

Est-il vraiment besoin de m’expliquer alors que Lolita est devenu avec le temps, le nom commun pour désigner une « nymphette : très jeune fille au physique attrayant, aux manières aguicheuses, à l’air faussement candide » ( selon Le Petit Robert ). Image ultime de la femme-enfant, elle séduit, joue de ses charmes et attise le désir d’un homme fait. coupable ou victime ? Telle est la question que pose ce roman.

9782266134859.jpg

Aurélie : Claudia dans Entretien avec un Vampire d’Anne Rice sans l’ombre d’un doute ! C’est un des personnages qui m’a sûrement le plus mis mal à l’aise notamment par le fait qu’elle ne vieillit pas, emprisonnée à jamais dans le corps d’une petite fille de moins de dix ans alors que son esprit devient peu à peu celui d’une femme et qu’elle en éprouve les besoins et les pulsions. Un esprit de femme de plus d’une centaine d’années dans un corps de petite fille ça fait très femme enfant je pense ^^

5- On en a toutes connues une, et elles peuplent bien souvent les romans, mais celle-ci à quelque chose de pire que les autres. Véritable garce, sans coeur qui n’existe que par la souffrance des autres, elle vous a révoltée voir même mise en colère devant tout ce qu’elle faisait subir aux autres personnages…

L’award de la « Peste » est attribué à …

couv50068450.jpg

Anne : Esclarmonde ! Personnage principal du roman  » Du domaine des Murmures » de Carole Martinez !

Alors, mon avis n’est pas aussi tranché que le descriptif mais il faut bien avouer que j’ai détesté ce personnage. Menteuse et manipulatrice, elle se joue des gens, se délectant presque des souffrances qu’elle leur inflige. Vicieuse, c’est surtout une personnalité sombre et complexe puisqu’elle réussit à cacher son jeu et apparait aux yeux du monde comme une sainte. Un personnage détestable ! 

la-cite-des-tenebres,-tome-2---la-cite-des-cendres-4412182-250-400.jpg

Aurélie : La Reine des fée  dans The Mortal Instruments, qui a vécue pendant des siècles et qui a eu l’habitude du pouvoir, elle est devenue capricieuse. Pire encore, elle est devenue manipulatrice au point de se moquer des vies qu’elle ruine et piétine ainsi que des soucis qu’elle cause tant qu’elle survit. Elle savoure le malheur des autres et n’a de créativité que pour les amener au plus bas. Sans compter qu’elle s’est quand même fait un rideau de papillon vivant épinglés… rien que ça en dit long sur le personnage !

6- Parce que les femmes sont aussi connue pour prendre les choses trop à coeur et faire attention aux détails, nous avons tendance à être passionnées. Mais ce personnage-là vous a bluffé par la force de sa passion. Une passion qui l’élevera ou au contraire qui la fera plonger jusqu’à l’auto-destruction !

L’award de la « Passionnée » est attribué à…

couv53906794.gif.jpeg

Anne : Thérèse Raquin ! Du roman éponyme d’Emile Zola !

Femme entravée par son mariage, elle bouillonne à l’intérieur et réussit à enfin vivre et exister avec Laurent. Une passion -qui n’a rien d’amoureuse- qui va la détruire, la consumer progressivement et douloureusement. Un régal à lire ! Vive Emile Zola 🙂

51QRBOw9iTL._SX301_BO1,204,203,200_.jpg

Aurélie : Juliette dans Roméo et Juliette ! Alors elle, pour moi elle a la palme de la fille que sa passion trop enfantine, adolescente et donc trop « too much » va consumer. Cette passion va même l’amener jusqu’à faire tout un tas de mauvais choix irréfléchis qui vont l’amener jusqu’à sa mort.

7- Une autre qui n’a pas froid aux yeux jusqu’à même en devenir imprudente, c’est bien celle-ci ! Digne d’appartenir à la maison Gryffondor sans l’ombre d’un doute, elle est prête à tout pour sauver le monde, ses amis ou sa propre vie. Vous avez été émue par son courage face à l’adversité ou sa ténacité malgré les obstacles de la vie ou de l’intrigue.

L’award de la « Courageuse » est attribué à …

couv40959278.jpg

Anne : Charlie ! Du roman éponyme de Stephen King !

Même si ce n’est pas encore une femme, mais bien une fillette, la petite Charlie est extrêmement mature et intelligente. De part les circonstances, elle a perdu son insouciance et sa naïveté enfantine pour rentrer très vite dans un monde d’adulte violent et brutal. Et même si pendant ma lecture, j’avais juste envie de la serrer dans mes bras et de la rassurer, je la savais pertinemment forte et courageuse et à même de s’en sortir face aux événements qui l’attendaient.

71l8oaeddmL.jpg

Aurélie : J’avais hésité avec Ambre de Autres-mondes mais finalement j’ai choisi Lyra dans la trilogie A la croisée des mondes. Du haut de son très jeune âge, Lyra va être entraînée dans une histoire qui va dépasser son innocence d’enfant qu’elle va perdre au fil des épreuves. J’aurais pu la mettre dans beaucoup de catégories et pourtant c’est ici que je choisis de la mettre parce qu’elle s’est lancée toute seule à la recherche de son meilleur ami disparu malgré le danger et même si la piste la mènera jusqu’à des contrées glacées et de là devoir faire face à encore plus d’obstacles qu’elle affrontera toujours la tête haute. Bref, Lyra mérite clairement sa place dans le TAG.

8- Magnifique rose à épine, elle est belle et sait jouer de ses charmes jusqu’à en devenir presque manipulatrice. Elle a fait de sa beauté une arme redoutable et peu d’hommes résistent à ses atouts…

L’award de la « Femme Fatale » est attribué à…

couv35177887.jpg

Anne : Carmen ! De la nouvelle éponyme de Mérimée !

La femme fatale dans toute sa splendeur, jeune et belle brune gitane, elle fait tourner toutes les têtes et ne laisse personne indifférent. Beauté piquante et diabolique, envoutante et sensuelle, elle est pour moi la personnification même de la femme fatale.

ob_fa3a74_la-quete-dewila-t1

Aurélie : Ellana dans la Quête d’Ewilan. Dès que j’ai découvert cette saga, j’ai été bluffée par Ellana. De longs cheveux noirs, des courbes parfaites et le tout avec un charisme et un caractère de folie. Elle impressionne autant les femmes que les hommes mais il faut prendre gare, la rose a bel et bien des épines…

9-  Féministe et scandalisée par les injustices qu’il pourrait y avoir entre les sexes, elle est une fervente idéaliste du « Girl Power » !

L’award de la « Féministe » est attribué à…

couv4166057.jpg

Anne : L’intégralité des femmes de la cité des femmes du roman de science fiction « Le rivage des femmes » de Pamela Sargent !

Roman de science fiction, l’auteur imagine un futur ou le « mauvais » féminisme est poussée à l’extrême et ou les femmes se sont retirées dans des villes très évoluées, laissant les hommes divaguer en bandes à l’extérieur des murs dans une nature brutale et hostile. Je parle ici évidemment d’un féminisme extrémiste bien loin de la simple- et juste- revendication égalitaire. 

1507-1.jpg

 

Aurélie : L’ensemble du comité des membres du cercle de S.E.C.R.E.T ! Un cercle créé pendant les années de lutte pour la libération de la femme, ce cercle est composé de femmes qui en aident d’autres à se libérer, devenir aussi indépendantes que des hommes à travers l’épanouissement sexuel. Pour elles, il n’y a pas de raisons pour que les hommes puissent s’amuser et les femmes non !

10- Parce qu’elle est forte. Que la vie commence avec elle et que tout le monde admire celle qui sera parfaite. Qu’elle ait donnée la vie ou qu’elle se conduise comme si elle devait protéger son entourage à la façon d’une lionne, elle vous a touchée par son esprit maternelle.

L’award de la « Maman » est attribué à…

couv53933504.jpg

Anne : Catelyn Stark et Cercei Lannister de la saga « Le trone de fer » de G RR Martin !

Je n’ai pas réussi à départager ses deux mères emblématiques, tant l’une et l’autre sont dévouées à leurs enfants, au point de commettre des folies. Lionne et louve, passionnées et passionnantes, on peut leur reprocher beaucoup de choses mais pas de manquer d’amour envers leurs enfants respectifs ! 

9781408855652.jpeg

Aurélie : Molly Weasley dans Harry Potter, impossible pour moi de ne pas la citer tant c’est l’image de la mère par excellence. Avec toute sa tribu, beaucoup de femmes auraient vite d’être débordées et pourtant elle trouve encore le moyen de recueillir Harry comme s’il était son propre enfant. Elle tricote des pulls, fait des gâteaux, couve ses enfants mais sait les réprimander aussi. Cette scène, où elle se bat contre Bellatrix pour défendre sa fille me revient en tête à chaque fois comme l’aspect protectrice de la mère et j’en ai des frissons rien qu’à en parler !

11- Être une fi-fille ? Non merci ! Pas de maquillages ou de poupées Barbie, elle est loin d’avoir le comportement le plus féminin du coin malgré ses gênes qui disent tout le contraire, elle serait capable de vous lancer à la figure que « Sans contrefaçon, je suis un garçon ! »

L’award du « Garçon manqué » est attribué à…

couv53933504.jpg

Anne : Arya Stark également de la sage « Le trône de fer » de G RR Martin ! Je ne voulais pas mettre trop de personnages de cette série, mais il faut bien avouer qu’elle représente tout à fait la catégorie ! A l’inverse de sa soeur, Sansa, Arya ne supporte pas les « trucs de filles », leur préférant la monte à cheval, l’épée et le tir à l’arc. Et d’ailleurs, elle n’hésitera pas à se faire passer pour un garçon pour sauver sa peau et à vivre à la dure. Un vrai garçon manqué ! 

9782253115847-T

Aurélie : Scout dans ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee. La jeune Scout malgré une époque où les dames se doivent de bien se tenir et de porter des robes en jouant à la poupée, Scout joue à des jeux de garçons avec son frère et leur ami. Elle répond et n’hésite pas à faire preuve d’un caractère qui interpelle plus d’une dame du voisinage. Elle tire à la carabine et joue avec des pneus peu importe ce qu’on peut lui dire.

12- Tout le monde l’évite ou la regarde bizarrement. Certains pensent qu’elle devrait voir un psy, d’autres qu’elle vient de Mars, voir les deux. Quant à vous elle vous a fait rire ou peur ça dépend des situations ou des points de vue mais vous avez au moins une fois pensé qu’elle était un peu barrée ou perchée !

L’award de la « Bizarre » est attribué à …

couv37226845.jpg

Anne : Lisbeth Salander ! Personnage de la saga « Millénium » de Stieg Larsson !

Jeune femme excessivement particulière, elle se démarque des autres de par sa personnalité unique. Inadaptée sociale, elle ne colle à aucun archétypes de personnage et se révèle tour à tour, intuitive, surdouée et émouvante mais aussi flippante, proche de la psychopathe, complètement barrée et à l’ouest. Un personnage qui ne peut pas laisser indifférent en tout les cas ! 

9782253120704-T

Aurélie : Je ne donnerai pas de personnage pour celui-ci mais un roman pour ne pas trop en révéler. Même s’il y en a beaucoup dans le lot des femmes folles dedans, il y en a une en particulier dans le roman de Gillian Flynn, Sur ma peau, qui remporte le prix de loin ! Complètement dérangée, elle me mettait mal à l’aise et me déroutait. Il lui faudra bien une armée de psy pour venir à bout de sa folie, enfin si elle y arrive un jour…

13- Elle n’a pas eu la vie facile, a souffert, enduré des choses auxquelles personne ne devrait être confronté.  Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, elle a du traverser bien des épreuves et n’en ressort pas indemne !

L’award de la  » Femme Brisée » est attribué à …

couv32096356.jpg

Anne : Sophie Zawistowska ! Personnage du roman « Le choix de Sophie » de William Styron !

Une des femmes les plus bouleversantes qui m’ait été donné de lire. Je suis en tout point admirative du courage avec lequel elle a du faire face à l’horreur, à la pire décision qu’une femme soit obligée de prendre. C’est une femme que son passé ne cesse de rattraper, une femme qui essaie de se reconstruire mais n’y parviendra jamais tant il est impossible de se relever après une telle blessure. Un livre que je vous conseille mille fois, un énorme pavé mais qui vaut la peine, majestueux ! 

9782266260770

Aurélie : Katniss Everdeen dans Hunger Games ! Depuis le début de sa vie elle a grandi dans une espèce de camp et a connu la faim. Finalement, elle se retrouve dans une sorte de jeu « survivor » où des adolescents doivent survivre et s’entretuer dans un milieu déjà hostile. Bref, elle n’a clairement pas eu la vie facile et ressortira de toute cette histoire brisée et déjà dans le premier tome on sent que certaines blessures ne se refermeront jamais.

14- Elle parvient toujours à ses fins, sait se faire obéir et à un tempérament de leader mais qu’elle utilise à mauvais escient.

L’award de la « Manipulatrice » est attribué à.. 

couv36897980.jpg

Anne : La marquise de Merteuil ! Du roman « Les liaisons dangereuses » de Laclos ! Elle évidemment, qui d’autre ? Machiavélique et manipulatrice de génie, elle se divertit et s’amuse de voir tomber ses pairs les uns après les autres. Intrigante, c’est une des femmes fictives à la personnalité la plus forte et intelligente que j’ai pu lire et une merveille à lire !

Aurélie : Comme l’a si bien dit Anne, comment ne pas la choisir ? Elle est la manipulatrice la plus célèbre et jamais détrônée à ce jour peu importe les livres que je parcours : la marquise de Merteuil des Liaisons dangereuses. Pour elle, la vie et les relations des autres sont une sorte de jeu géant dont elle aime à manipuler les jetons et c’est vraiment un délice à lire !

15- Et voilà la rebelle, celle qui a un coeur de feu et des convictions qui la prennent aux tripes ! Pour ses idées ou ceux qu’elle aime, elle ira jusqu’au bout peu importe le prix à payer.

L’award de la «Tête brulée » est attribué à…

couv65439519.gif.jpeg

Anne : Maggie Butterfield dans « L’innocence » de Tracy Chevalier !

Jeune londonienne au langage peu châtié et aux comportements délurés, elle n’hésite pas à faire un pied de nez aux convenances sociales et à clamer haut et fort ce qu’elle pense. Grande gueule et impulsive, rien ni personne ne lui fait peur et elle s’attaque souvent à plus fort qu’elle, autant physiquement que de par le statut social. Dotée d’une extreme sensibilité et loyale ( malgré ses airs farouches) elle  va se reveler d’une grande aide pour ses amis et est un personnage inimitable et marquant de ce roman ( parfait ) de T. Chevalier !

51QynJqwvlL._SX303_BO1,204,203,200_.jpg

Aurélie :  Clary Fray dans The Mortal Instruments ! Je sais que beaucoup de lecteurs trouvent qu’elle se laisse porter dans les premiers tomes, mais franchement je l’ai trouvé courageuse du début à la fin. Alors qu’elle ne connait rien de ses pouvoirs et ne sait pas s’en servir ou même se battre, elle va jusqu’à foncer dans la gueule du loup pour sauver ses amis quoi qu’il lui en coûte. Elle n’écoute rien et n’obéit jamais quand on lui demande de gentiment rester en dehors des choses. Que ce soit des vampires, des démons supérieurs ou même des adversaires qui n’auraient pas dû en être, elle affronte tout ce qui se met en travers de sa route et qui pourrait menacer ses idéaux ou ses proches.

Et voilà pour nous ! La cérémonie se termine sur ce blog mais sentez-vous libres de l’ouvrir à nouveau sur votre blog (avec un crédit quand même, ça fait toujours plaisir !) s’il vous fait envie ou même de simplement laisser votre propre avis sur la question en commentaire ! En espérant que ce petit tag tout droit sorti de nos têtes vous aura plu ! 

Publicités

19 commentaires

    • On est super contentes que ça vous plaise ! C’est qu’un impression 🙂 Je suis sure que si tu fais le tour de ta bibli, tu auras plein d’idées ! Mais oui fais-le quand tu veux 🙂
      A la prochaine ! Anne.

      J'aime

  1. Très sympa ce tag ! En plus, ça m’a donné envie de persister dans ma lecture de The Mortal Instrument pour découvrir de nouveaux personnages.^^ et de lire sur ma peau qui traîne dans un coin poussiéreux ! Bon entre autres, j’ai plein de livres sur le feu. : )

    Aimé par 1 personne

    • Franchement, je pense qu’il faut persister ! Cette saga m’a enchantée et si tu aimes les histoires de démons, anges, vampires, loups garous etc… tu devraient adorer 🙂 Il faut persister un peu mais après on le lâche plus ! (enfin moi j’ai plus lâchée !)

      Pour « Sur ma peau » de Gillian Flynn accroches-toi bien avant de commencer mais je pense qu’il vaut le détour 🙂 C’est le premier de l’auteur que je lis et « les apparences » traînent aussi dans un coin poussiéreux de ma PAL depuis un bon moment maintenant… ^^’

      Aurélie

      Aimé par 1 personne

    • Merci ! Oui il a l’air de pas mal plaire, on est ultra contentes avec Aurélie 🙂
      Je me souviens avoir lu ta chronique ! Je suis embêtée avec ce livre en fait parceque mon avis est à l’encontre de tout ceux que j’ai pu lire. Pour Esclarmonde comme tu l’as lu, mais aussi et ça c’est plus embêtant pour l’écriture de C. Martinez qui bien que très littéraire et sans aucune faute de gouts ne m’a pas du tout plu et que j’ai trouvé très prétentieuse.. Je suis vraiment embêtée par ce roman, je me demande bien comment je vais pouvoir tourner ma chronique d’ailleurs :p
      Anne.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s